"Aussi noir qu'une nuit sans lune... Ça c'est du café."




(Gyakuten Saiban : Yomigaeru Gyakuten)

Date de sortie initiale (GBA) : 11 Octobre 2001
Date de sortie Japon (DS) : 15 Septembre 2005
Date de sortie US (DS) : 11 Octobre 2005
Date de sortie Europe (DS): 31 Mars 2006

Supports :
Japon uniquement : Game Boy Advance, PC
Monde entier : Nintendo DS, WiiWare, iOS (Veuillez noter que la version iOS n'est plus disponible)



Phoenix Wright : Ace Attorney inaugure la série. Il instaure les systèmes de procès et d'enquêtes qui seront l'apanage des jeux qui suivront. La partie enquête relève du point and click : On ramasse les preuves dans le décor et on parle aux témoins pour récolter leurs témoignages et de nouvelles preuves. Il est également possible de leur montrer des preuves du dossier de l'affaire pour obtenir leurs réactions ou, pourquoi pas, d'autres preuves.

Le jeu se divise en chapitres, intitulés "Affaires". On en dénombre cinq dont une bonus réalisée après coup spécifiquement pour la version DS (et par la suite reprise sur les versions iPhone et Wii).
Chaque affaire se divise en plusieurs parties. Généralement, une partie de procès suit une partie d'enquête. Il peut arriver qu'une partie soit elle-même divisée en deux.
La trame temporelle d'un procès dans Phoenix Wright : Ace Attorney se déroule sur trois jours virtuels au maximum, ce qui équivaut à trois phases d'enquête séparées par trois phases de procès. Cette facette a été ramenée à deux jours maximum dans les jeux suivants.
Une tradition instaurée par ce jeu est la présence du mot "Volte-face" dans tous les titres d'affaires (turnabout en version anglaise), avec une exception notoire pour l'affaire finale, "Phoenix renaît de ses cendres".

L'affaire bonus ayant été réalisée après coup, elle intègre quelques nouveautés de gameplay qui feront par la suite partie d'Apollo Justice, d'Ace Attorney Investigations et de sa suite. Ainsi, il devient notamment possible d'examiner l'intégralité des pièces à conviction en 3D et de relever des empreintes digitales. Le jeu se permet même d'inclure des cinématiques vidéo, une première dans l'histoire de la série qui s'était jusqu'alors contentée d'images fixes, tant en guise de cinématiques que de transitions.

Critique AA-Info
Test de la version iPod du jeu par le magazine iPomme