Regeria Hope

Pour témoigner de leur dévotion envers la saga Ace Attorney, certains font des fanfics. D'autres encore font des fangames reproduisant le système de la célèbre série. Tout cela est bien entendu disponible gratuitement. Qui voudrait payer pour un hommage non approuvé par Capcom ? Enfin, ne soyons pas de mauvaise foi, des jeux comme Aviary Attorney ont prouvé qu'il était tout à fait possible de commercialiser des titres ingénieux, inspirés d'Ace Attorney, mais qui ne le repompent pas non plus jusqu'à la moelle.

Regeria Hope est d'une autre trempe. Ce jeu, découpé en cinq affaires, et dont le gameplay s'inspire clairement de la série de Shu Takumi, ose exister par le biais du financement participatif, à hauteur de plus de 7000 dollars. À l'heure actuelle, la première affaire est disponible gratuitement.

Et aujourd'hui, je ne vais pas me contenter de faire une review de cette première affaire. Je vais la décortiquer, afin que vous n'ayez pas à vous pencher vous-même sur ce qui est à la fois un enfant déformé, et une pure insulte à la série de Shu Takumi.

Commençons donc un let's play textuel improvisé, rempli comme vous vous y attendez de spoilers.

Le jeu  commence avec un avertissement à propos d'animations qui pourraient ralentir l'ordinateur ou téléphone du joueur. Dans un jeu textuel, ça la fout déjà assez mal. Ensuite, un narrateur nous raconte comment un mariage va mal se terminer, avec la mariée empoisonnée. Le tout est servi par des graphismes pas encore trop immondes pour le moment, ce qui n'est pas anormal, tant ça se voit déjà que l'artiste est totalement influencé par le style Ace Attorney.

Enfin, on nous met dans l'action, avec une pure resucée des procès tutoriels des AA. Votre personnage, Regeria, n'est pas visible à l'écran, et commence un monologue, rapidement interrompu par celui qui semble être son mentor, ou une connaissance. La musique qui accompagne n'arrive pas à marquer, puisqu'il ne s'agit que d'un remix d'une musique classique libre de droit. Bref, le jeu n'affiche pour le moment aucune once d'imagination. Notre homme nous invite à consulter le dossier de l'affaire pour constater le nom de notre client - Comme dans n'importe quel Phoenix Wright, sauf que pour le moment, l'icône "Dossier" est introuvable à l'écran.

C'est ce moment que choisit le jeu pour CRASHER. Il n'avait peut-être pas prévu que je fasse des allers-retours avec mon navigateur Internet.

À ce stade, le jeu devrait déjà ne plus être dans mon PC. Mais voyez-vous, j'ai décidé de le critiquer jusqu'au bout, et je n'ai même pas vu le gameplay pour le moment.

De retour à la scène en question, le bouton "Dossier de l'affaire" apparaît enfin, au même emplacement que dans un Phoenix Wright. Aucun commentaire sur la disposition du dossier, qui ne pose pas réellement de problème. Le vrai problème viendrait plutôt des preuves qui se répètent pour remplir les quatre cases disponibles - parce que oui, le jeu ne peut afficher que quatre preuves ou profils simultanément, là où un Ace Attorney en affiche beaucoup plus.

01

L'accusé porte le nom Brock'En Hart.

... Par où commencer ? Non seulement le nom n'est pas crédible pour un sou, mais en plus, horreur des horreurs, les auteurs de cette sombre plaisanterie tentent de faire des jeux de mots, bien loin du niveau des plus mauvaises traductions de la série de Capcom.

On me demande ensuite enfin le nom du client, dans une interface qui rappelle horriblement le premier Phoenix Wright. La musique commence à m'énerver.

Brock est rempli d'émotions. "Oh, why did she have to die ? Give me the guilty verdict !". Il récite le texte de Paul Defès dans le premier Phoenix Wright. Je crois qu'au bout  d'un moment il y a une limite entre l'hommage et le plagiat. Cette limite a été pétée dès le moment où Triton, mon mentor là, m'a demandé le nom de mon client. Oui, mon mentor s'appelle Triton. Pharell Triton. Le mélange bâtard entre Pharell Williams et Luke Triton.

Et là, enfin, le jeu se démarque de la série Ace Attorney. Contrairement à Phoenix Wright, Regeria est appointée par l'Etat. Son client ne l'a pas spécialement choisie. La différence est cruciale !

À ce moment, Pharell, que j'ai décidé aléatoirement de renommer Pharamp car c'est plus sympathique, me propose un tutoriel. Je refuse car ce jeu me soûle au plus haut point. Et on n'est pas encore rendu au procès, qui sera sûrement exactement comme dans Ace Attorney, un chrono en plus de ce que j'ai lu quelque part. Je crois qu'ils ont kiffé le stress du chrono de DanganRonpa, mais que le système Phoenix Wright était plus simple à reproduire. Seigneur. Pourquoi plus de 300 personnes ont donné de l'argent pour cette catastrophe en fait ?

Là, Pharamp me demande de gueuler mon "cri du coeur pour le tribunal", ou une connerie comme ça. Ainsi, Regeria crie "Have at you", de façon totalement pathétique. Bon, elle criera aussi "Objection" au tribunal, bien entendu, mais là vues les circonstances c'est encore la moindre des choses.

02Petite nouveauté par rapport à un AA : Regeria demande à son client de préciser ce qu'il va témoigner. En gros, elle prépare son client. Dans les AA, cette phase n'existait pas, probablement parce que Takumi et sa team se sont dit que ce serait extrêmement chiant. Ils avaient raison. Je m'ennuie. Un peu d'action que Diable, allez au tribunal !

Dans le doute, j'accepte le tutoriel. Il faut que je... Réarrange le témoignage. Incroyable. Je me serais attendu à tout sauf à ça. Vous vous dîtes "Mais c'est très bien, ça change de Ace Attorney". Mais arrivé à ce point-là, où le jeu tient du quasi-plagiat, pourquoi ajouter un truc qui semble au premier abord si rébarbatif ?

Néanmoins c'est la première affaire, et le truc n'a pas l'air si compliqué à comprendre que ça. Il s'agit de décocher des cases, et modifier d'autres phrases, pour que le témoignage soit plus logique.

03

Pharamp m'informe à présent que je vais devoir affronter... Les journalistes. Effectivement, je me retrouve face à une horde de journalistes, et une barre de morale, semblable à celle d'un Ace Attorney, vient de spawner au même endroit que dans un AA. Parfait.

Le temps d'écrire le dernier paragraphe et de retourner dans le jeu, la barre de morale a... Baissé. Je ne plaisante pas. La journaliste a fait baisser la barre de morale. Gratuitement. Et après t'as Pharamp qui me dit que la chose la plus importante c'est le sourire. C'est ce que me répétait tout le temps Mia Fey, genius.

Enfin arrivé au tribunal, la musique n'a toujours pas changé. Par contre, je ne vais pas tarder à constater que la barre de morale est revenue à la normale, très bien.

Rencontrons donc le procureur, une certaine Artemis Narcissus. Malgré son nom, elle n'a aucun. Charisme.

D'ailleurs ils ont dû se rendre compte de cette absence totale de charisme, car pour compenser, immédiatement, avant même le début du procès, on nous gratifie d'un gros plan sur le visage de nos deux avocates, exactement comme les gros plans des AA, mais en beaucoup moins beau, bien entendu.

05Ok alors on arrête tout de suite de s'enflammer pour rien, sinon ça ne va pas aller

C'est également l'occasion de constater l'efficacité des transitions entre les scènes. L'efficacité inexistante, devrais-je dire : On dirait un très mauvais diaporama.

Narcissus, la meilleure procureur de l'Etat (comme par hasard), est apparemment une ancienne connaissance de Regeria. "Tu la connais ??" demande Pharamp. "Ouais, ouais, j'expliquerai plus tard", dit Regeria sans aucun tact. Mais bon, spoil, on apprendra dans une affaire ultérieure que c'est son amie d'enfance. Et aussi, Pharamp sera la victime d'une prochaine affaire. C'est obligé. De toute façon il est laid. Comme tous les personnages du jeu en fait. Jeu qui vient encore de crasher. J'aimerais bien arriver au premier contre-interrogatoire, quand même.

Nous y revoilà. Le marteau du juge bricolé sous Paint en cinq minutes, on en parle ?

06

Le procès commence. Pour nous donner l'illusion qu'on n'est pas dans un mauvais plagiat, les places des avocats sont inversées par rapport à un AA, ce qui, avouons-le, est assez perturbant. La musique, qui a enfin changé, est encore plus soporifique que la musique précédente. Oh, et voilà le fameux timer : En fait, j'ai à présent une heure pour finir le procès. Ça devrait être bouclé avant. Mais ce principe montre bien qu'il leur fallait un truc en plus pour corser la difficulté... L'affaire s'annonce-t-elle résolue d'avance, par hasard ?

En attendant ce timer est une extrêmement mauvaise idée, car il semble pour le moment présent en permanence, donc à la limite, sa principale fonction est de te déconcentrer et de te forcer à passer le plus vite possible les dialogues superflus, donc tu risques basiquement de louper des dialogues importants. Bravo.

Cela dit, j'ai parlé trop vite : Le juge change les règles du jeu. Il descend le timer à 10 minutes, mais uniquement si je dois prendre une décision. C'est déjà mieux et moins stressant pour la lecture. Cela dit, je me demande si j'aurais effectivement fait Game Over en laissant se terminer le chronomètre d'une heure. Une seule façon de le savoir, mais je n'ai pas tant de temps à perdre, donc on va éviter.

A ce moment, on nous permet de rencontrer l'inspecteur local, un certain Hawk Shaw.

Par rapport à un Ace Attorney, je peux ici interrompre ses propos sans avoir à attendre un contre-interrogatoire. Nous verrons par la suite si c'est l'habitude globale du jeu. Quoiqu'il en soit, j'appuie sur le bouton, et Regeria lance l'objection la moins convaincante que je n'aie jamais vue. Les doubleurs sont moins compétents que les doubleurs d'un Ace Attorney, alors que les doubleurs des Ace Attorney autres que 3DS n'ont jamais été des pros. Quelle honte.

Narcissus nous gratifie d'une objection, étonnamment en italien. Elle est plus vivante que celle de Regeria. Ensuite, des preuves s'ajoutent au dossier de l'affaire. Je ne m'amuse toujours pas. Et d'ailleurs, les décors, parlons-en un peu, sont vraiment laids, le pire étant les membres du public griffonnés à la va-vite par un stagiaire sous-payé.

07Ici, admirez le combo choc décor pourri/pose repompée

A ce moment, Narcissus parle en français. Ce mélange foireux de langues, ne serait-ce pas une tentative d'imiter la façon de parler d'Athena Cykes ? Les mecs n'ont vraiment aucun amour-propre.

Des objections, des preuves qui s'ajoutent, Pharamp qui me dit "Have some hope, Hope" (ça reviendra plus tard au cours de la partie), je vois mal comment le jeu pourrait tomber plus bas, surtout accompagné par une bande sonore aussi pourrie.

A ce moment-là, on entre enfin dans une phase de témoignage, et donc potentiellement de contre-interrogatoire par la suite. La musique change, allez, pour le meilleur. C'est toujours très peu inspiré et excessivement insipide, mais elle s'écoute tout de même plus facilement que les horreurs que le jeu présentait auparavant. Par contre euh... Le témoignage dure deux phases de dialogue, et la musique horrible revient. Quel dommage !

08Contre toute logique, la position des avocates est inversée dans ce seul cas

Il est donc temps de commencer le témoignage. Surprise. Je mentionnais DanganRonpa tout à l'heure. Les phases de témoignage, bien que reprenant le système Ace Attorney, sont une copie de DanganRonpa ! Le texte défile, le temps est limité ! Honteux ! En revanche, la musique d'objection est pas trop mal. Par contre euh, Phoenix Wright ne crie pas trois fois de suite "Objection" quand un témoin fait trois contradictions de suite, là c'est juste trop.

09Notons aussi que pendant la scène de contre-interrogatoire, il est strictement impossible de sauvegarder.

Je ne m'y attendais pas, je l'avoue, mais les concepteurs du jeu sont également allés jusqu'à copier les réactions du public. Et ce n'est pas tout. Le procureur, de la même façon que Benjamin Hunter avec Dick Tektiv, suite à une déposition erronée de l'inspecteur de police, menace ce dernier d'une réduction de salairegimmick propre à la série des Phoenix Wright. Plus que jamais à ce point du jeu, j'ai envie de le quitter immédiatement, mais non. On gagnerait plus de temps à lister le nombre de détails qui n'ont pas été plagiés de la série de Capcom.

11

Après l'unique témoignage de l'inspecteur, le procureur appelle donc à la barre notre très insipide client, qui, supposons-le, répètera le témoignage qu'on lui a demandé de dire tout à l'heure. Espérons donc que je ne me sois pas trompé, car sinon, je n'ai aucune idée de ce que le jeu me réserve.

Au passage, j'en profite pour constater que les 10 minutes de chrono ne se résettent pas d'un témoignage sur l'autre, ajoutant j'imagine à la difficulté du jeu. Petite nouveauté, le témoignage de mon client est attaqué par le procureur (qui crie "Arrêtez" en français dans le texte, youhou), et c'est à moi de l'interrompre. C'est ensuite l'occasion de constater l'efficacité de ma plaidoirie : Parce que j'ai donné à mon client le bon témoignage avant le procès, le juge ajoute du temps à mon chronomètre ! Une phase en définitive véritablement très peu intéressante, qui prouve que Shu Takumi et consorts étaient allés dans la bonne direction en ne donnant pas aux procureurs l'opportunité d'attaquer les témoignages de la même façon que les avocats de la défense. Car là, c'est très simple : On s'ennuie comme un rat mort !

12Montrez ce screen à votre ennemi juré qui déteste les jeux en anglais et ne me remerciez pas

Artemis décide d'attaquer notre client, qui le prend assez mal. Regeria espère que Brock ne va pas dire ou faire quelque chose de regrettable... Et après, on va me demander si je veux qu'il mente ou qu'il dise la vérité, tant qu'on y est ?!

Aah ? Aaah ? Un retournement de situation ! Notre client nous annonce qu'il a lui-même empoisonné sa femme ! Pharamp crie l'objection la moins bien enregistrée jusque-là, ça grésille plus que tous les autres clips sonores réunis. Quant aux clips sonores du juge, n'en parlons même pas, ils sont plus honteux que la plupart des personnages du jeu.

Première erreur de ma part, le juge m'enlève une minute au chrono. Très DanganRonpa. Seconde erreur. Et en fait, je me dis une chose : J'ai suffisamment souffert. Ce jeu est horrible, affreux, une torture à tous points de vue. Les sprites sont des copies évidentes du style Ace Attorney. Les décors semblent avoir été dessinés par un stagiaire. Les clips sonores sont mous. La musique n'est même pas digne de figurer au catalogue d'un ascenseur. Quant au scénario, on dirait une mauvaise fanfic. Ce jeu ne mérite aucune pitié, à peine un regard de dédain, et, allez, un peu de mon temps pour publier ce texte. Oh et ce premier épisode a mis un temps assez long à se télécharger sur mon PC aussi.

13En fait, bonne idée : Meurs, s'il te plaît

J'aimerais savoir ce qui va mal dans la tête des personnes qui se sont dit que donner 7000 dollars pour un jeu bâclé, insultant et vomitif, que j'aurais pu programmer, dessiner et composer moi-même avec les pieds en quelques jours, serait une bonne idée ?! Les gens n'ont-ils pas honte d'avoir financé une copie aussi affreuse ? Payez vos études avec ça !

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Regeria Hope

  1. Romain dit :

    Je trouve cette critique largement sévère, dans la mesure où 1) le jeu n est pas encore finalisé et qu il s agit d une version alpha,
    2) que les graphismes ici critiqués (qui ont déja enormément évolué celà dit) vont surement être affinés, idem pour les améliorations. Idem pour l animation du marteau.
    3) En ce qui concerne les musiques, pour ce que j en sais un compositeur à rejoint l équipe et est en train de composer des musiques spécifiques pour le jeu, donc à l avenir exit les musiques libres de droit et hors sujet.
    4) Je reconnais que l écriture de cet episode est légérement bancale, mais là encore le jeu n est pas finalisé, donc suceptible d être corrigé et d évoluer.
    5) Pour le charisme faible de la proc, c est lié à l écriture, donc voir ci dessus.
    6) Pour les jeux de mots foireux. Je ne partage pas l avis de la critique: "Brock En'Hart" ça vole aussi bas que "Larry Butz".
    7) Le mentor s appelle "Triton. Yeah? So what? Je vois pas en quoi un petit homage à Prof Layton est constitutif d un manque d immagination.
    8) Les voix... Franchement, à part celle du juge, rien ne m a choqué. Cela dit les vois ont été modifiées il y a peu.
    9)Plagiat de AA: l auteur ne s en cache pas du tout.

    Je dirais que ce premier épisode n est pas parfait, mais pas non plus une bouse. Il y a des choses à retravailler c est sur. Par contre je trouve que c est limite de la mauvaise foi de basher un jeu qui n est qu en version alpha, et dont il reste 90 % du jeu à developper.
    Je ne peux qu inviter l auteur de cette critque à faire part de ses impressions à la team à l adresse mail crée à cette occasion et qui est donnée à la fin de l épisode.

    • Gold dit :

      Merci pour ton commentaire, qui donne un avis différent et bienvenu sur le jeu :)

      Concernant les graphismes, vu le tumblr de la personne qui s'en charge, je ne pense pas qu'il y aura des améliorations significatives. La musique, actuellement, n'est pas que libre de droit et hors-sujet, elle est également insupportable, donc oui, il est certain qu'un compositeur sera bienvenu.

      Assumé ou non un plagiat reste un plagiat. Récupérer le système de jeu peut éventuellement constituer un hommage, mais quand on repompe littéralement du texte et des concepts, on part à mon sens dans le manque de respect le plus total.

      Curieux, tu ne mentionnes pas les deux points qui fâchent le plus : Le gameplay, tellement insupportable que je n'ai pas pu finir le jeu (donc tu concevras aisément je pense que je n'aie pas eu l'occasion de voir la fameuse adresse mail), et bien sûr le kickstarter. Je ne peux tout simplement pas comprendre qu'autant d'argent soit versé pour un jeu au final moins que moyen, sans aucune once d'originalité, où les seuls éléments de gameplay qui ne proviennent pas des Ace Attorney sont véritablement ennuyeux à mourir. De vrais fans auraient fait la même chose gratuitement.

      Maintenant si ma critique te pose toujours problème malgré son argumentation, crois bien que j'en suis désolé et que je comprends parfaitement que l'on soit en désaccord. C'est parfaitement naturel, dans le cadre d'un texte subjectif, à plus forte raison négatif, qu'il y ait de mauvais retours par la suite. Je t'invite donc à te tourner vers les critiques anglophones, qui ont selon moi été beaucoup trop élogieuses envers Regeria Hope.

      Voilà voilà, encore merci pour ton intervention assez argumentée, et en espérant que tu recevras également mes arguments !

      • Romain dit :

        Non pas que je sois pas en désaccord avec la totalité des arguments enoncés dans la critique. Mais je signe et je persiste quand je dis que c est sevère.

        Concernant le gameplay deux choses m ont gavées l interface du case file, qui bien qu utilisable est pas des plus ergonomique (Mais j ai vu largement pire sur des Jeux RENPY); et ce p de timer... Celui part d une bonne idée, mais mal exploité.

        Apres la musique, la seule qui réelemet me gonfle c est la foutue marche des Valkyries. Les autres m ont paru HS.

        Sur l aspect plagiat, ouais on est a fond dedans... Pour ce que j ai compris à l origine ca devait être un fan Spin off de AA. Mais visiblement les joueurs ont poussés Nathan à le Kickstarté. Cela il a suivi aveuglement l avis de tous, sans doute encouragé par les multiples critiques dithirambiques. Je ne sais pas s il prévoit de réecrire partielement la trame pour se détacher de ce copy paste de AA. Mais personnelement ca ne m a pas choqué.
        En meme temps c est pas facile non plus de se détacher d un concept qui plait et qui fontionne (Et malheuresement je parle d experience).

        Après je continue à trouver la critique sévère. Et d ailleurs en faire un test me parrait non pertinent, à la vue de la non avancée du projet (Qui est carrément une Concept demo en fait).
        Il en va de meme pour les fameuses critiques postives que je trouve pas représentative non plus et abusées.

        Bref je préfère me prononcer de façon définitive quand la "saison" sera terminée, ou quand les premiers contenus payants arriveront. Pour l instant je dis un "Correct mais peu mieux faire".

        Après y a pas mal de point ou je suis d accord avec toi, de façon moins tranché.

        Mais OBJECTION :-P
        Les visuals novels judiciaires sont pas légion en occident (Et meme pour AA depuis AA: MEI2 j en suis a croiser les doigts pour chaque Episode nous arrive) alors fallait bien que je me fasse l avocat du diable et que je lui laisse le bénéfice du doute.

        PS: concernant les graphismes, à la vue des vidéos youtube y a eu une tres grosse améliorations entre l avant dernière mouture et la dernière, donc à voir si ca bouge encore pour la suite.

        • Gold dit :

          Eh bien comme on dit, "l'opinion du témoin est duement notée".
          Reste à voir ce que donneront les futures versions du jeu, pour ma part je sais déjà que je n'aurai pas le courage de les tester.

          Allez, on se retrouve une prochaine fois pour une critique moins acerbe d'un autre jeu o/

  2. Romain dit :

    Surement :-P

  3. Cette bouse est plus une blague digne d'un premier Avril qu'un réel hommage à la saga Ace Attorney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oo O_O =) =( :yogi: :well: :script: :science: :rock: :rage: :paolo: :okay: :ok: :objection: :objecrock: :niais: :meele: :mdr: :manfred: :kay: :honte: :hmpf: :hihi: :herman: :hat: :google: :genre: :fulmine: :fier: :euh: :ema: :doute: :choc: :chelmey: :badger: :ahdé: :O :D :) :( ._.