Attack Of The Friday Monsters : A Tokyo Tale

De la même façon que The Starship DamreyAttack of the Friday Monsters : A Tokyo Tale est l'un des courts jeux issus des compilations Guild de Level-5. Pour l'occident, au même titre que les autres jeux de ces compilations, il s'achète sur l'eshop et n'est qu'en anglais uniquement.

Dans Attack of the Friday Monsters, vous incarnez un jeune garçon fraîchement installé dans un petit village typique du Japon des années 70. Ses parents, qui tiennent depuis peu une laverie, l'envoient faire connaissance avec les enfants du village, village dans lequel des monstres attaquent apparemment tous les vendredi après-midi. Et ça tombe bien, vous avez comme par hasard fini d'emménager un vendredi.

Ce jeu tranche beaucoup avec les jeux habituellement présentés ici. La décision de l'évoquer ici a été prise en raison de son ambiance incroyable, que ne renieraient pas les grands maîtres de l'animation japonaise !

On ne joue pas vraiment à Attack of the Friday Monsters pour son gameplay - qui consiste principalement à aller d'un point A à un point B et parfois à jouer à un jeu de cartes dérivé de Pierres-Feuilles-Ciseaux, mais qui a quand même ses petites subtilités.

afm1attack-of-the-friday-monsters-screen1En fait... On joue à ce jeu pour le contempler. Prenez une après-midi, et laissez-vous envoûter par les charmes de ce petit village, qui donnerait presque envie d'y vivre, tant se dégage une ambiance phénoménale de campagne, malgré les codes propres au jeu vidéo : D'une part vous ramassez par terre des machins bizarres qui se transforment en cartes une fois un certain nombre atteint. D'autre part vous avez tout de même des missions à remplir, qui portent étrangement le titre d'épisodes. Ne vous leurrez pas, ce sont basiquement des missions que vous ferez dans le désordre, d'autant plus quand on sait que l'épisode 4 impose d'avoir fini le jeu à 100%

AttackoftheFridayMonsters-ATokyoTale_3DS_Editeur_008Ce jeu est avant tout un court moment d'évasion, de voyage peut-être. Le décrire ne serait pas lui rendre justice. Graphisme, musique, scénario, ambiance de jeu, même le jeu de cartes, bien que clairement le point le moins intéressant du jeu, donnent au jeu cette patte particulière, qui le rend unique. Sans être le meilleur jeu du monde, Attack of the Friday Monsters a tout de même de solides arguments, et il serait vraiment dommage de passer à côté, à moins peut-être de ne pas aimer les jeux où l'on reste passif la plupart du temps. De plus, la 3D stéréoscopique fonctionne vraiment bien sur ce jeu, et le rend d'autant plus beau à regarder. Conseil : Guettez d'éventuelles soldes sur l'eshop pour ne pas avoir à le payer plein pot !

Frank-noscale

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oo O_O =) =( :yogi: :well: :script: :science: :rock: :rage: :paolo: :okay: :ok: :objection: :objecrock: :niais: :meele: :mdr: :manfred: :kay: :honte: :hmpf: :hihi: :herman: :hat: :google: :genre: :fulmine: :fier: :euh: :ema: :doute: :choc: :chelmey: :badger: :ahdé: :O :D :) :( ._.