Un perroquet fait condamner une meurtrière

Souvenez-vous, lorsqu’un acteur interprétant un samouraï est mort transpercé pendant un tournage.

La réalité rejoint une fois de plus la fiction puisque France Soir nous rapportait, le mois dernier, que le témoignage d’un perroquet avait servi à condamner une femme pour le meurtre de son mari quelques années plus tôt. Bien sûr il n’était pas question de ne pas oublier DL-6, le perroquet ayant préféré répéter une dispute se concluant par « Ne tire pas, putain ! »
Ici, contrairement à Phoenix Wright qui comparait des informations pour prouver l’identité de Yanni Yogi, c’est grâce aux voix imitées que les spécialistes ont pu coincer la meurtrière, condamnée à la prison à vie, probablement comme Yanni Yogi, meurtrier de Jean Durand.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oo O_O =) =( :yogi: :script: :science: :rock: :rage: :pfff: :paolo: :okay: :ok: :objection: :objecrock: :niais: :meele: :mdr: :manfred: :kay: :honte: :hmpf: :hihi: :herman: :hat: :google: :genre: :fulmine: :fier: :euh: :doute: :cool: :choc: :badger: :ahdé: :O :D :) :( ._. -_-