Phoenix Wright : Ace Attorney 1 – Affaire 1 : La volte-face perdue (Critique et découverte)

Voici la critique de l’affaire 1 de Ace Attorney 1, plus connu sous le nom de Phoenix Wright : Ace Attorney. Merci à tous de votre lecture !

Au passage, vous remarquerez que mon style d’écriture change selon les affaires, c’est normal : J’essaye de me caler, et dû à mon jeune âge, il est possible qu’il y ait quelques erreurs en orthographes, liaisons ou dans le style d’écriture !

ATTENTION ! SPOILER DU PREMIER JEU ! N’ALLEZ PAS PLUS LOIN SI VOUS NE VOULEZ PAS VOUS FAIRE SPOILER !

 

0395 - Phoenix Wright - Ace Attorney (E)(Legacy)__13668

On commence avec la vue d’une personne au sol, ensanglantée, morte.

Nous sommes dans le monde d’Ace Attorney, un monde où les procès durent 3 jours grand maximum, en réaction à une grande vague de criminalité dans le pays (inconnu à ce jour).

Nous nous retrouvons dans la salle d’attente du tribunal, en compagnie de notre mentor, Mia Fey. L’affaire d’aujourd’hui est une affaire de meurtre. L’accusé à la barre est Paul Défès, un ancien ami de Phoenix Wright, l’avocat que nous jouons à la première personne (du moins jusqu’à la phase de procès).

A la fin de la pause pré-procès, nous allons dans la salle d’audience. Deux autres personnages se dévoilent alors à nous : Le Juge, et Victor Boulay, le procureur en charge de l’affaire. Personne chauve avec une barbe blanche d’un côté, procureur avec des lunettes et ayant l’air vieux de l’autre, ces deux personnes deviendront des personnages emblématique de la série Ace Attorney.

Jusque là, le jeu mélange assez bien réalisme et humour, ce qui est un bon point en considérant le thème abordé (meurtres et défense dans un tribunal.)

Ensuite, le jeu commence à nous prendre en main à travers le test du juge : Il nous demande, en effet, d’abord le nom de l’accusé (afin d’éviter de nous perdre), puis le nom de la victime, afin de nous inciter à regarder le dossier de l’affaire, très important pour la suite.

0395 - Phoenix Wright - Ace Attorney (E)(Legacy)__16552

Le dossier de l’affaire. Découpé en deux parties (profils des personnes impliquées dans l’affaire et pièces à convictions), il vous sera très utile par la suite.

L’arme du crime est présentée et ajoutée dans le dossier de l’affaire.

Quelques dialogues plus tard, nous passons à la déposition du témoin.

Dans cette partie, vous écouterez la déposition du témoin, sans avoir possibilité d’objecter. Vous pourrez cependant vérifier le dossier de l’affaire afin de déceler des contradictions. Cette partie est assez réaliste par rapport aux procès de base, dans la vraie vie.

Passons au contre-interrogatoire. Dans le contre-interrogatoire, vous ré-écouterez la déposition du témoin, mais cette fois ci en ayant la possibilité d’attaquer ses dires, pour avoir plus d’informations sur les événements passés, ou d’objecter si vous avez trouvé une contradiction avec une pièce à conviction présente dans le dossier. Faites attention cependant, vous n’avez que 5 essais ! Quand vous n’en avez plus, votre client est déclaré coupable et c’est le game over.

Nous arrivons donc à la première objection. Wright expliquera son objection accompagné d’une musique entraînante, et le client corrigera son erreur, ce qui amènera à un témoignage plus difficile à contrer.

Nous nous rapprochons petit à petit de la fin : La musique de contre-interrogatoire accélérée tend à le prouver.

Quelques contre interrogatoires plus tard, nous nous retrouvons à la fin du procès. Le jeu nous demande une pièce à conviction bonus afin de pouvoir débloquer une réaction chez l’accusé (en général), sans quoi il ne réagira pas et l’affaire se terminera normalement.

L’affaire étant finie, voici l’analyse :

QUALITÉS :

  • Une affaire relativement bien pensée
  • Une bonne OST (musique) pour le jeu, pour le moment
  • Une situation mélangeant humour et réalisme

DÉFAUTS :

  • Une affaire trop vite expédiée pour une affaire tutoriel
  • Un procès trop assisté par Mia, le juge et les autres
  • Des contre-interrogatoire trop faciles

NOTE DE L’AFFAIRE : 6/10 (en considérant le fait que ce soit une affaire tutoriel)

Voilà, c’est la fin de la découverte-critique de cette première affaire ! On se retrouve plus tard pour la suite, à bientôt !

0395 - Phoenix Wright - Ace Attorney (E)(Legacy)__28791.png

À suivre…

Ce contenu a été publié dans Critiques Phoenix Wright : Ace Attorney. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oo O_O =) =( :yogi: :well: :script: :science: :rock: :paolo: :okay: :ok: :objection: :objecrock: :niais: :meele: :mdr: :manfred: :kay: :honte: :hmpf: :hihi: :herman: :hat: :google: :genre: :fulmine: :fier: :euh: :doute: :cool: :choc: :chelmey: :badger: :ahdé: :O :D :) :( ._.